Strasbourg en 2 jours

Pourquoi aller loin quand on peut passer un weekend dépaysant, agréable et ressourçant à quelques heures seulement de Paris? Le temps d’un week-end, j’ai découvert Strasbourg, son histoire, ses ruelles, son canal et ses spécialités locales. J’ai été absolument conquise par l’esthétique moyenâgeuse de cette ville longtemps sous la tutelle allemande, en 1871 tout d’abord, puis pendant les deux guerres mondiales. La petite ville annexée devait être la vitrine de l’Allemagne, de toutes ses merveilles et prouesses techniques. Voici quelques conseils pour un weekend strasbourgeois réussi !

JOUR 1


Il y a exactement 2 heures de train pour se rendre à Strasbourg depuis Paris. Une fois arrivés, deux options s’offrent à vous : déposer les valises en consigne à la gare (ouverte de 9 heures à 18 heures 30) en attendant que l’hôtel ou le airbnb réservé se libère. Ou bien s’y rendre directement, puisque tout se fait à pieds à Strasbourg qui est une ville à taille humaine. 

Déjeuner : Dans la rue des Tailleurs de Pierres, à deux pas de la grande cathédrale. Le Tire-Bouchon pour goûter aux Flammekueches, ces tartes flambées salées où se mêlent oignons, fromages, lardons, et crème fraiche. Une véritable tuerie pour 10-12 € environ.

• Restaurant Tire bouchon, 5 rue des Tailleurs de Pierres.

La ville recèle de petits endroits magnifiques : la première chose à faire est de s’y promener. Une petite balade digestive pour éliminer les Flammekueches s’imposant, vous pouvez prendre la direction du canal, que vous pourrez ensuite tranquillement longer au bord de l’eau en direction du quartier européen de Strasbourg. Bordé d’arbres qui assurent fraîcheur en été, c’est parfait pour découvrir les magnifiques bâtisses strasbourgeoises construites au milieu du 20e siècle. En marchant, vous pouvez remonter jusqu’au Conseil de l’Europe, puis traverser le Parc de l’Orangerie où vous pourrez admirer les lynx, paons, chouettes et autres animaux du Zoo du Parc.

C’est un quartier impressionnant, notamment par le nombre d’ambassades qui y sont concentrées. Les maisons ont toutes une architecture plus spectaculaire les unes que les autres.

​Après une longue balade de 3 heures, vous pouvez vous octroyer une petite pause en terrasse d’un café sur cette magnifique petite place cachée, au milieu du centre ville. Leur thé est absolument exquis, pour un prix tout à fait raisonnable (3,50€). De quoi se désaltérer avant de retourner explorer la ville en profondeur.

Après avoir exploré le centre ville historique, et être repassé rapidement à votre airbnb ou votre hôtel, il est temps d’aller dîner : la brasserie Au Dauphin est un passage incontournable. Située en face de la Cathédrale, dans une cave, prévoyez de réserver sous peine de ne pas obtenir de tablée ! La carte est généreuse : leur poulet à la crème et aux champignons absolument divin. Vous en ressortirez ravis et surtout, le ventre très plein : les portions sont plus que généreuses !

• Brasserie Au Dauphin, 13 place de la Cathédrale. Menu entrée / plat/dessert 25€.

* En soirée, des petits concerts de jazz sont souvent prévus au détour des places.

JOUR 2


C’est le moment de découvrir ce qu’on appelle La Venise de Strasbourg : La Petite France ! Le quartier le plus vieux de la ville, encerclé par l’eau. Maisons en colombage, platanes millénaires, petits restaurants au bord de l’eau, c’est absolument féerique. On se croirait transportés ailleurs, à un autre siècle…

Vous pouvez parcourir le canal qui encercle la ville en bateau, activité qui vous proposera via casque sonore des explications sur les bâtiments qui bordent l’eau. A faire : les anecdotes sont plaisantes, le parcours d’une durée idéale (1h15) et on expérimente même l’écluse et le barrage dénivelé. Expérience sympathique qui permet de s’immerger totalement dans le passé de la ville.

• Parcours en bateau, Batorama. Départ sur les quais de la Cathédrale. Parcours  » 20 siècles d’Histoire », 1h15, 13€.

Pour finir agréablement la journée : le salon de thé du quartier La Petite France. On est tombés amoureux de leurs tartes, tout particulièrement la rhubarbe meringuée. Ils servent aussi des macchiatos au lait de soja avec chantilly : quoi de mieux  ? Sommes-nous vraiment au paradis ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s