Les 5 TEDx Talks qui ont changé ma vie

Il arrive à tout un chacun d’avoir des passages à vide. Ma technique favorite pour retrouver le moral est d’écouter les témoignages des autres, ceux qui ont vécu des difficultés similaires et qui, pourtant, se sont relevés, souvent plus forts. Voici mes cinq inspirations du moment pour vous redonner la Foi en vous-même, et l’existence.

1 – Trouver le sens de sa vie en 5 minutes

Le TED talker : L’on doit au producteur Adam Leipzig une vingtaine de films (si vous avez vu « Le Cercle des poètes disparus », c’est de lui !), environ 300 pièces de théâtre et, si ce n’était pas suffisant, le théâtre de Los Angeles. Ses études, il les a faites à Yale, l’une des plus grandes universités américaines, en littérature. Aujourd’hui, il est réputé pour transformer n’importe quel documentaire en succès au box-office, en faisant primer la voix du narrateur, et la qualité de la narration, sur l’image (on pense à la version américaine de « La marche de l’Empereur »).

Le pitch de la vidéo : Lors d’une réunion des anciens de Yale, Leipzig constate que 80 % des gens sont insatisfaits de leurs vies, malgré les belles voitures, les maisons secondaires et les liaisons extraconjugales. Les 20 % restants sont ceux qui vivent leur métier : les passionnés. Qu’ils soient littéraires, musiciens, peintres, les artistes semblent aimer chaque seconde de leur vie, rythmée par des hauts très hauts et des bas très bas. C’est simple, ils ont rejoint Yale pour approfondir leur passion, pas pour trouver un métier précis.

Les 5 questions à se poser : Pour sortir du tunnel sans fin de l’introspection (« Une vie d’introspection ne mérite pas d’être vécue, mais une introspection permanente, c’est pas une vie ! »), qui engendre des centaines de milliers d’ouvrages par an, vendus sur Amazon, la solution est simple. Il faut se poser 5 questions qui permettent de recréer son identité en changeant de perception. En somme, ne pas penser  » Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » mais « Que fais-tu pour les autres ? » Car parmi les 20 % d’anciens étudiants de Yale heureux dans leurs baskets, 20 % œuvrent quotidiennement à améliorer la vie des gens ordinaires.

1 – Qui êtes-vous ? Il s’agit là de répondre simplement : votre nom.
2 – Que faites-vous ? Ici, il faut simplifier au maximum votre tâche professionnelle (j’écris des livres pour les enfants, je fais des macarons, je répare la plomberie, etc.).
3 – Pour qui le faites-vous ? La cible de votre travail, les personnes qui en bénéficient.
4 – Que veulent ces personnes ? L’attente de ces gens qui dépendent de vous et de votre travail.
5 – Comment votre travail change ces personnes ? Physiquement, émotionnellement, intellectuellement…

Si vous êtes plombier, la réponse sera peut-être :  » Je suis André, je répare la tuyauterie des couples et des familles dans le besoin quand ils ne peuvent plus se laver, boire ou cuisiner ; afin qu’ils puissent vivre à nouveau dans la dignité et la sérénité. »

2 – Modifier sa pensée pour changer de réalité

Le TED talker : Laura Weinstein a de multiples casquettes. Elle donne des cours de communication stratégique à Stanford ainsi que des conférences dans le cadre de son travail comme coach professionnelle. Fondatrice de Resonate Coaching, elle travaille avec des start-up et des grands responsables d’entreprise pour optimiser leurs capacités de communication.

Le pitch de la vidéo : Si l’enfance est la période de tous les possibles, le monde adulte est celui de tous les blocages. Selon Weinstein, on ne sort pas de l’enfance sans « cordes », ces liens imaginaires qui freinent notre créativité, notre spontanéité ; ces liens qui influencent nos choix et déforment notre perception de nous-mêmes et de ce qui nous entoure. Le processus est compliqué mais efficace : il s’agit d’identifier nos cordes (j’ai peur de l’échec, j’ai peur de souffrir, je suis nul en maths, je suis moche, etc.), de les briser une à une (une pensée – une action – un changement), afin de trouver une autre réalité possible. Le bonheur se trouve au terme de la rupture de ces différentes cordes – ce qui peut prendre plusieurs années. Un témoignage touchant qu’il faut voir et revoir.

Pour ceux qui veulent, une autre vidéo très intéressante sur le thème du « kidnapping de soi-même » est consultable ici. (« La douleur est un trampoline pour nous propulser dans un autre chapitre de notre vie »).

3 – Arrêter de chercher sa passion

La TED Talker : Terri Trespicio est une conseillère en stratégie de marque, qui vient en aide aux experts, entrepreneurs et consultants en communication.

Le pitch de la vidéo : Si vous tremblez à l’idée de devoir répondre à la question  » Quelle est votre passion ? », cette vidéo est faite pour vous. Selon Trespicio, la passion est une pression sociale qui fait plus de dégât que de bien. Et pour cause, la passion est un sentiment, pas un plan. Et comme tout sentiment, la passion est vouée à évoluer, changer, voire disparaître. Il s’agit de ne pas mettre la charrue avant les bœufs : le succès alimente plus la passion que la passion nourrit le succès. « La passion n’est pas un sport, un emploi ou un loisir. C’est la pleine puissance de votre attention et de votre énergie fournie à ce qui se trouve devant vous. »

4 – Se libérer du regard des autres

Le TED Talker : Après avoir fait des vidéos d’amateur sur YouTube, David Laroche est un accompagnateur professionnel, spécialisé en développement personnel et professionnel. Il est aujourd’hui à la tête de sa propre agence, au service de nombreux médias et personnalités françaises et étrangères (sportifs olympiques, producteur du Seigneur des anneaux…).

Le pitch de la vidéo : Laroche, jeune homme mal dans sa peau, d’une timidité maladive, et aux pensées suicidaires, se met au défi de dépasser sa peur d’être jugé et rejeté. Dans une boîte de nuit, il fait l’expérience de dire bonjour à la moitié des gens sans les connaître. Un phénomène surprenant se produit : l’autre moitié de la boîte de nuit vient le saluer, curieux de savoir quel est l’homme qui connaît tout le monde. Est-ce une célébrité ? Le fils du patron ? Autre petite anecdote : pour se redonner confiance en soi, pourquoi ne pas aller voir les critiques de son film préféré sur Allo Ciné ? Vous verrez alors que ce que vous aimez le plus au monde est critiqué sans mesure par d’autres…

Laroche nous livre les trois découvertes qui ont changé durablement sa vie :

1- L’entraînement rend obsolète les critiques : en répétant les mêmes gestes, les mêmes textes, on devient plus fort, on s’améliore, et, plus important encore, on ressent de la fierté.
2 – La critique est inévitable, donc autant aller faire ce qui vous fait vibrer.
3 – Le seul risque, c’est d’inspirer quelqu’un.

5 – Repenser sa garde-robe

La TED Talker : Gillian Dunn est infirmière dans l’unité des urgences vitales. Elle met à profit ces expériences, entre la vie et la mort, pour nous inspirer dans nos vies.

Le pitch de la vidéo : On porte 20 % de nos habits 80 % du temps. On possède tous une bougie, un pull, des chaussures, une montre ou des boucles d’oreilles « trop » beaux pour être portés… Pourquoi donc ? Un reliquat de la Grande Dépression, prémices de la société de consommation, qui suggérait qu’il fallait collectionner les objets pour ne manquer de rien quand reviendraient les temps durs ?

En fait, l’analyse repose sur deux piliers :
1- Je ne possède pas assez (bien que les maisons soient 3 fois plus grandes qu’il y a cinquante ans…et bien remplies) ;
2- Je ne suis pas assez (je n’ai pas assez de temps, je n’ai pas eu suffisamment de sommeil). Quand on fait du shopping, on pense qu’on peut « devenir » suffisamment pour porter ces objets (ce stiletto, ce jean, etc.) Ce sont des promesses, des objets qui dirigent notre vie (j’allumerai un jour cette bougie, je porterai un jour ces boucles d’oreilles). C’est le principe du « Je ne suis pas assez » qui nous empêche de jeter les affaires que l’on ne porte pas et les objets que l’on utilise pas.

Sauf que ces deux principes s’effacent bien vite, quand on arrive aux urgences et qu’on doit revêtir la blouse blanche…

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s